Depuis plusieurs mois, l’immobilier au Québec se caractérise par une demande qui surpasse largement l’offre d’inscriptions sur le marché. Les acheteurs se retrouvent donc avec peu d’options devant eux lorsque vient le temps de rechercher une nouvelle maison.

Cette situation crée un cercle vicieux, puisque plusieurs vendeurs sont réticents à inscrire leur propriété sur le marché, par crainte de ne pas pouvoir trouver une propriété de remplacement par la suite. Heureusement, des solutions existent afin d’éviter aux vendeurs de se retrouver dans une situation comme celle-ci, en rendant la vente de leur propriété conditionnelle à ce qu’ils trouvent d’abord une autre résidence.

 

Les clauses et conditions

 

Si vous décidez de mettre votre bien immobilier en vente avec un courtier, celui-ci a la possibilité d’ajouter une clause à votre contrat de courtage qui vous permettrait de facilement retirer l’inscription du marché, dans le cas où vous n’arriveriez pas à trouver une nouvelle demeure entre-temps. Sur le contrat, la clause apparaîtrait selon une formulation comme celle-ci: « Si le vendeur ne désire plus vendre, car il ne trouve pas de résidence de remplacement, il pourra, sur simple avis écrit à cet effet, demander la mise hors-marché. »

De plus, si un acheteur vous présente une promesse d’achat avant que vous ne trouviez une propriété de remplacement, votre courtier immobilier peut y ajouter une condition qui rendrait la vente de votre bien conditionnelle à ce que vous trouviez une nouvelle résidence dans un certain délai. Si vous n’arrivez pas à trouver une nouvelle adresse selon les délais établis par la condition, vous n’aurez qu’à contacter l’acheteur par écrit pour lui en informer. Lorsque l’acheteur aura fait réception de cet avis, la promesse d’achat deviendra invalide.

 

Et si l’acheteur se rétracte?

 

Il est également possible que vous arriviez à trouver une propriété de remplacement dans les délais accordés, mais que ce soit l’acheteur qui décide d’annuler suite à l’inspection de votre demeure ou pour des raisons financières. Encore une fois, votre contrat de courtage peut vous protéger afin d’éviter que vous vous retrouviez avec deux maisons.

En effet, dans une telle situation, votre courtier peut ajouter une condition à votre promesse d’achat qui la rendrait conditionnelle à ce que vous vendiez votre propriété à priori. Cette clause vous permettrait donc de déposer votre promesse d’achat sans avoir la crainte de vous retrouver dans une position fâcheuse par la suite.

 

Nos courtiers sont là pour vous

 

Vous pouvez donc vous rassurer, nos courtiers disposent de toutes les solutions nécessaires pour vous permettre de réaliser vos projets immobiliers en toute quiétude. En appliquant les clauses mentionnées dans cet article dans votre contrat de courtage, vous pouvez inscrire votre propriété en vous libérant de toute inquiétude de vous retrouver le bec à l’eau.

Pour en savoir davantage sur ces solutions ou pour toute question sur le marché immobilier actuel, contactez-nous et nous vous partagerons avec plaisir nos connaissances et notre expertise.